Les collections Notre mémoire en ligne

Les anciens périodiques canadiens d'avant 1920

Les anciennes publications officielles

Les projets spéciaux

L’accès

Toute la collection des anciens périodiques canadiens est disponible aux abonnés de NML. L’accès libre est limité pour les non abonnés. L’accès en est contrôlé puisque les abonnements procurent des revenus d’opération nécessaires pour que Canadiana.org puisse ajouter du contenu et maintenir NML.

Les anciens périodiques canadiens d'avant 1920

Le projet de longue durée présentement en cours chez Canadiana.org, celui des anciens périodiques canadienspériodiques canadiens (2006-2012), vise à numériser les périodiques canadiens d’avant 1920 et de les ajouter à sa bibliothèque virtuelle, Notre mémoire en ligne (NML). Ces anciens périodiques constituent, pour les chercheurs, une source très précieuse d’informations puisqu’ils dévoilent remarquablement bien l’émergence des idéologies et des opinions sur une foule de sujets durant toute la croissance de la nation canadienne. Plusieurs grands poètes, romanciers, scientifiques et esprits éminents du Canada se sont d’abord fait connaître en publiant leurs écrits dans des périodiques.

Parmi les titres que l’on y trouve, mentionnons The Nova Scotia Magazine, The Canadian Illustrated News, La bibliothèque canadienne, The Halifax Monthly Magazine, The Literary Garland, Les Soirées canadiennes, The Amaranth, The Kamloops Wawa, Punch in Canada, et la Gazette des campagnes.

Pourquoi les périodiques canadiens?  

En 1997, Canadiana.org a procédé à un sondage auprès des chercheurs et des bibliothécaires sur leurs préférences quant à ses futurs projets pour NML. Alors que les publications officielles du Canada occupaient le premier rang parmi leurs choix, les publications en série du Canada (périodiques et annuels) tenaient incontestablement le second rang. En 2002, le conseil d’administration a donc décidé que les anciens périodiques canadiens constitueraient un projet de longue durée pour Canadiana.org.

Les titres de la collection des anciens périodiques canadiens (APC) abordent un large éventail de sujets : l’éducation, la littérature, l’histoire, la généalogie, les affaires, l’économie, la politique, le droit, la médecine, la psychologie, la vie militaire, les sciences et la technologie, l’agriculture, la religion, la jeunesse, les sports et les loisirs, la mode, la philatélie, l’humour, les arts dont la musique et la photographie.

La définition d’un ancien périodique canadien

Pour décrire le contenu du projet des APC, Canadiana.org a retenu une définition assez large du mot périodique. Il a aussi été décidé de ne pas inclure les journaux dans le projet des APC. Pour le projet des APC, un périodique est :

une publication qui comporte un titre distinct, qui apparaît dans des livraisons ou des parties successives et, en général, plus d’une fois par année.

Le contenu des anciens périodiques canadiens

Canadiana.org projette de numériser tous les périodiques canadiens publiés avant 1920. La tâche qui consiste à compter le nombre de livraisons et de pages qui auraient été publiées au cours de cette période étant toujours en cours, la taille de la collection complète des APC ne sera pas connue avant quelque temps.

Le personnel de Canadiana.org travaille en étroite collaboration avec le comité consultatif sur les anciens périodiques canadiens pour définir les paramètres de la collection et les priorités pour sa numérisation. Le comité créé en 2003 est formé d’universitaires et de bibliothécaires qui, dans le cadre de leurs propres fonctions, ont acquis une grande expertise dans le domaine des anciens périodiques. Afin d’éviter autant que faire se peut l’inclusion de journaux dans la collection des publications en série, le comité est consulté pour chaque titre proposé avant la numérisation.

Dans le but de bâtir une collection virtuelle aussi complète que possible, Canadiana.org déploie tous les efforts pour localiser les numéros et les titres manquants, à défaut de quoi une note « Numéros manquants » est ajoutée dans la notice bibliographique en ligne de l’APC pour spécifier ces numéros. Les utilisateurs sont alors invités à contacter Canadiana.org.

Les phases du projet

La phase un du projet des APC (2006-2009) est axée sur les titres publiés avant 1867. La plus haute priorité est accordée à ces périodiques car, en général, ils comptent parmi les plus rarissimes. Toutefois, pour assurer un équilibre au niveau de la représentation, des documents postérieurs à 1867 ont été ajoutés au projet des APC au cours de cette phase initiale, incluant certains titres de l’Ouest canadien.

Peu de périodiques ont été publiés dans l’Ouest canadien avant 1867. Le comité consultatif a donc jugé bon d’accorder la même priorité aux plus anciens titres de l’Ouest canadien (bien que la plupart n’aient été publiés qu’après 1867) qu’à ceux publiés dans l’est et le centre du Canada avant cette date. Par ailleurs, une grande priorité est accordée aux titres publiés dans une langue autre que le français ou l’anglais.

Au cours de la première phase des APC, il arrive parfois que des titres qui ne sont ni publiés avant 1867 ni de l’Ouest canadiens figurent dans NML en conséquence d’un partenariat conclu avec une autre organisation.

Les périodiques publiés entre 1867 et 1900 seront numérisés au cours de la phase deux du projet, alors que ceux publiés entre 1900 et 1920 seront numérisés durant la dernière phase.

Les origines des images des APC

La plupart des anciens périodiques canadiens ont déjà été microfilmés soit par Canadiana.org, soit par d’autres organisations. Le projet des APC effectue la majeure partie de sa numérisation à partir de microfiches et de microfilms plutôt que de soumettre les documents originaux à un stress inutile. Toutefois, dans les cas où l’on trouverait de belles illustrations hors du commun, Canadiana.org tentera, dans la mesure du possible, de les numériser à partir du document original.

Pour plus d’informations sur le projet, veuillez consulter Le projet des anciens périodiques canadiens dans le numéro de Facsimilé publié en 2010.

Haut de la page

Les anciennes publications officielles

Lorsque l'industrie de l'édition a fait son apparition au Canada au milieu du XVIIIe siècle, les documents gouvernementaux comptaient parmi les premiers titres à sortir des presses d’imprimerie. Depuis cette époque, les documents gouvernementaux du Canada ont joué un rôle majeur dans le compte rendu de sa politique, de ses idéologies et de son rayonnement culturel. Tout comme aujourd’hui encore, les anciennes publications officielles traitaient d’une variété de sujets touchant la vie publique : l’éducation, les ressources naturelles, les sciences, la technologie, les affaires internationales, le bien-être social, la religion, la politique, le droit, le développement culturel, les affaires militaires et les conflits raciaux.

La collection des anciennes publications officielles comprend des actes ou statuts, des projets de loi, des rapports de comités, des règles de pratique dans les cours de justice, des débats, des journaux, des ordonnances, une sélection de publications officielles de la France et de la Grande-Bretagne, des documents de la session, des règlements, des rapports de commissions royales et des traités. La consultation des publications officielles est indispensable pour l’étude du développement et de la gouvernance du Canada et elles comportent une valeur inestimable pour tout un éventail de chercheurs.

Pourquoi les anciennes publications officielles?

En 1997, Canadiana.org a mené un vaste sondage auprès des universitaires et bibliothécaires canadiens afin de préciser son prochain grand projet de préservation et d’accès. Les résultats du sondage ont révélé une nette préférence pour la numérisation des anciennes publications officielles du Canada dans la catégorie des imprimés. Il est facile de comprendre pourquoi. L’administration coloniale, ainsi que les gouvernements provinciaux et fédéral comptent parmi les éditeurs les plus prolifiques des XVIIIe et XIXe siècles. Ils ont produit des actes et des rapports qui ont profondément façonné la société canadienne. Il n’existe toutefois aucune bibliothèque qui possède une collection complète de ces imprimés, ni même des publications officielles d’importance majeure comme les actes, les journaux et les débats parlementaires ou les documents de la session.

Au moment du sondage, quiconque voulait avoir accès à ces documents officiels disséminés çà et là devait s’attendre à effectuer de nombreux prêts interbibliothèques et à parcourir des distances considérables pour pouvoir consulter des livres rares et fragiles qui ne quittaient que rarement leurs rayons de bibliothèque. En numérisant ces collections dispersées, Canadiana.org a réussi, pour la première fois, à les regrouper en une seule et unique collection accessible en ligne de manière à ce que cette ressource inestimable puisse contribuer à mieux faire connaître le Canada dans tous les domaines.

La définition d’une ancienne publication officielle

En 1998, Canadiana.org a créé le comité consultatif sur les publications officielles afin de l’aider à définir les paramètres du projet des anciennes publications officielles. Le comité a retenu la définition d’une publication officielle proposée par la Fédération internationale des associations de bibliothécaires (IFLA) :

  1. Une publication officielle est tout document produit par un procédé de reprographie ou tout autre méthode, publié par une organisation qui est un organisme officiel, et qui est accessible à un public plus large que cet organisme.
  2. Un organisme officiel est: i) Tout corps législatif d'un État ou d'une fédération d'États; ou d'une province (État) ou d'une subdivision administrative régionale, locale ou autre; ii) Tout organisme de gestion du gouvernement central d'un tel État ou fédération étrangère d'États ou d'une province (État) ou d'une subdivision administrative régionale, locale ou autre; iii) Ou toute cour ou tout organisme judiciaire; iv) Toute autre organisation qui a été établie par un organisme officiel tel qu'en i), ii) et iii) ci-dessus, et qui maintient des liens permanents avec cet organisme, que ce soit par un financement direct ou par son mécanisme de rapport ou son obligation de rendre compte; v) Toute organisation dont les membres appartiennent à l'une ou l'autre des quatre catégories ci-dessus, dont les organisations intergouvernementales; pourvu que cet organisme soit considéré comme étant officiel dans le pays concerné.
  3. Une publication officielle est définie par le statut de la source de la publication, peu importe le sujet de la matière, le contenu ou la forme physique.

Le comité consultatif de Canadiana.org sur les publications officielles a d’abord recommandé que Canadiana.org numérise tous les documents officiels publiés avant 1920. Toutefois, au fur et à mesure que le projet a progressé, le personnel a réalisé que cela n’était pas faisable. Il fut alors décidé que l’année butoir deviendrait 1900, ce qui a eu pour effet de réduire de neuf à six ans la durée du projet, une période plus facile à gérer.

De plus, le personnel de Canadiana.org s’est rendu compte qu’en raison des contraintes de temps, il serait impossible de numériser tous les documents officiels d’avant 1901. Par conséquent, le comité consultatif a été mandaté d’établir des priorités parmi les diverses catégories de publications officielles. Un groupe de discussion composé d’universitaires et de bibliothécaires s’est réuni afin de définir ces priorités. C’est à partir de ces consultations que les catégories et les paramètres du contenu furent fixés pour la numérisation.

Le contenu des anciennes publications officielles

La majeure partie de la collection des anciennes publications officielles est composée des catégories de documents gouvernementaux décrites ci-dessous. Nous trouvons toutefois au sein de cette collection d’autres textes historiques hétéroclites qui ne s’intègrent pas dans l’une ou l’autre de ces catégories de documents, tels que des listes du service civil (qui contiennent des informations détaillées sur les fonctionnaires du gouvernement canadien entre 1885 et 1900), des guides destinés aux immigrants qui chercheraient à s’établir éventuellement au Canada, des discours choisis (John A. MacDonald, Joseph Howe, Sir Charles Tupper, Henri Bourassa et autres), et des règles de procédure parlementaire.

Les paramètres du contenu

Les paramètres du contenu lié au projet des anciennes publications officielles se définissent comme suit. Pour la période canadienne d’avant 1867, les publications officielles produites par les colonies ont été numérisées, c’est-à-dire celles de la Colombie-Britannique, de l’Ontario, du Québec, du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, de l’Île-du-Prince-Édouard et de Terre-Neuve. Cependant, compte tenu de la masse des documents gouvernementaux canadiens publiés après 1867, seuls les documents publiés entre 1867 et 1900 par le gouvernement fédéral du Canada ont été numérisés. Aucun document officiel provincial n’a été numérisé pour la période post-confédérative. Les publications municipales ne sont pas incluses dans la collection des anciennes publications officielles.

Catégories de documents

Actes (ou Statuts) : Un acte ou un statut est un projet de loi qui a franchi toutes les étapes requises dans la législature et qui, par conséquent, est devenu loi. Les actes et statuts de la Nouvelle-Écosse datant de 1758 jusqu’à ceux du gouvernement fédéral en 1900 ont été numérisés. L’accès est réservé aux abonnés de NML.

Débats : Ce sont les procès-verbaux imprimés des délibérations au sein de la législature. Plusieurs juridictions n’ont pas publié de débats au cours des premières années. Par exemple, les débats officiels ne furent pas publiés avant 1871 pour le Sénat, ni avant 1875 pour la Chambre des communes. Dans le Canada d'avant 1867, seules les provinces maritimes du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse et de l'Île-du-Prince-Édouard ont publié des débats officiels. La numérisation des débats du gouvernement fédéral a été subventionnée par le Patrimoine canadien. L’accès aux débats du gouvernement fédéral est libre sur NML. L’accès aux autres débats est réservé aux abonnés de NML.

Documents de la session : Ce sont des rapports réclamés par la Chambre des communes pour lui permettre de procéder à ses travaux. Ces rapports peuvent tirer leur origine de plusieurs sources et comprennent des rapports présentés par les comités parlementaires et par divers ministères gouvernementaux. À tous les égards, les Documents de la session constituent une part importante de la base de données des anciennes publications officielles. Plus de 400 volumes (soit plus de 300,000 pages) des Documents de la session datant de 1860 à 1900 ont été numérisés et sont disponibles sur NML. Ces rapports couvrent une variété de sujets tels que les affaires internationales, l'éducation, l'immigration et la colonisation, le commerce, les transactions bancaires et les marchés, les transports (chemins de fer, routes et canaux), les ressources naturelles (mines, pêches et forêts), le système judiciaire, les affaires militaires, la technologie, les sciences et la santé. L’accès est réservé aux abonnés de NML.

Journaux (et Appendices aux Journaux) : Les Journaux sont les comptes rendus officiels des décisions et des travaux de la législature. Ce qui accorde tant de valeur aux Journaux pour un large éventail de chercheurs, ce sont les centaines de rapports détaillés qui se retrouvent souvent dans les appendices. Ces rapports couvrent une grande diversité de matières, dont les affaires internationales, l'éducation, l'immigration et la colonisation, le commerce, les transactions bancaires et les marchés, les transports (chemins de fer, routes et canaux), les ressources naturelles (mines, pêches et forêts), le système judiciaire, les affaires militaires, la technologie, les sciences et la santé. Le Patrimoine canadien a accordé une subvention pour la numérisation des journaux des assemblées législatives de la période d’avant la Confédération, ainsi que des Journaux de la Chambre des communes. L’accès est libre pour les journaux des assemblées législatives d’avant la Confédération, ainsi que pour les Journaux de la Chambre des communes disponibles sur NML. Le reste des journaux n’est accessible qu’aux abonnés de NML.

Ordonnances : Ce sont des lois promulguées par un gouverneur agissant unilatéralement ou selon l'avis d'un conseil en l'absence d'un corps législatif élu. Bon nombre de ces ordonnances ont été numérisées, en particulier celles du Québec entre 1764 et 1791 et celles du Bas-Canada entre 1838 et 1841. L’accès est réservé aux abonnés de NML.

Projets de loi : Un projet de loi est l’ébauche d’une loi proposée. Les anciennes publications officielles offrent une sélection de projets de loi sur NML. Pour les projets de loi présentés avant 1860, leurs premières lectures ou, à défaut, leurs deuxièmes lectures ont été numérisées. Avant 1860, il subsiste relativement peu de premières lectures. Entre 1860 et 1867, seules les premières lectures de projets de loi ont été numérisées dans le cadre du projet des anciens périodiques canadiens. Pour les années 1867 à 1873 et 1898 à 1900, seules les premières lectures de projets de loi ont été numérisées. Il n’y a pas de projets de loi pour la période de 1874 à 1897 dans le projet des anciens périodiques canadiens. Environ 5,000 projets de loi d’avant 1901 sont disponibles sur NML grâce au projet des anciens périodiques canadiens. Soixante-dix pour cent de ces projets de loi ont été publiés par la province du Canada (1841-1867). L’accès est réservé aux abonnés de NML.

Publications officielles de la France et de la Grande-Bretagne qui ont trait à la gouvernance du Canada : Cette collection est composée de plus de 1000 documents tels que des actes, des projets de loi, de la correspondance et des rapports. Ces documents sont importants, puisque les décisions prises par l’un ou l’autre des Parlements français ou britannique ont, dans une large mesure, été déterminantes pour les débuts de l'histoire canadienne. La collection comprend plus de 600 documents produits par le Parlement britannique au XIXe siècle, lesquels concernent directement le Canada. Ces documents ressemblent beaucoup aux Documents de la session publiés au Canada et couvrent un éventail tout aussi large de sujets. Plus de 100 Arrêts du Conseil d'État de la France visant à réglementer la vie quotidienne au Canada durant les XVIIe et XVIIIe siècles sont également inclus. L’accès est réservé aux abonnés de NML.

Rapports de comités : Depuis le début des années 1800, les législatures canadiennes ont créé des comités spéciaux chargés d'étudier des questions qui comportent une quelconque importance pour les provinces ou la nation. Un tel comité est constitué par un groupe de parlementaires siégeant soit à la Chambre haute (le Sénat ou le Conseil législatif), soit à la Chambre basse (la Chambre des communes, l'Assemblée législative, la Chambre d'assemblée ou l'Assemblée générale) ou soit dans les deux Chambres. Les comités doivent prendre en considération les questions, dont les projets de lois, qui lui sont soumises par la ou les Chambre(s). Les rapports de comité (par exemple, plusieurs des rapports émanant du gouvernement de la province du Canada entre 1841 et 1866) étaient parfois publiés en tant que monographies qui, à leur tour, pouvaient aussi paraître dans un ou plusieurs Journaux, Appendices de journaux ou Documents de la session. Dans le cas où ces monographies auraient été reproduites dans l’une ou l’autre de ces publications, Canadiana.org a choisi, pour éviter les duplicatas, de ne numériser que la version du rapport du comité publié dans l’un des Journaux, Appendices de journaux ou Documents de la session. Les rapports de comités qui ne subsistent qu’en format de textes dactylographiés n’ont pas été numérisés. L’accès est réservé aux abonnés de NML.

Rapports de commissions royales (ou rapports de commissions d'enquête) : Selon la coutume, ces commissions sont créées pour s’enquérir des problèmes hors du commun, ou pour solliciter des opinions avisées sur des sujets controversés et définir la politique gouvernementale. Les rapports de ces commissions royales sont parfois publiés séparément (c.-à-d. sous forme de monographies) tout en étant reproduits dans les Documents de la session. Lorsque ces monographies sont également reproduites dans les Documents de la session, Canadiana.org a choisi, afin d'éviter les duplicatas, de ne numériser que le rapport paru dans les Documents de la session. Les rapports de commissions royales qui ne subsistent que sous forme de textes dactylographiés n’ont pas été numérisés. L’accès est réservé aux abonnés de NML.

Règlements : Il s'agit d'une forme de législation déléguée qui a cours lorsque le Parlement, selon la loi, confère à une autorité externe le droit de promouvoir des règles et des règlements qui ont force de loi. Plus de 150 règlements datant de la fin des années 1700 jusqu'en 1900 ont été numérisés. L’accès est réservé aux abonnés de NML.

Règles de pratique des cours de justice : Ce sont les procédures et les règles de pratique qui gouvernent les divers tribunaux du Canada, depuis le début des années 1800 jusqu'en 1900. L’accès est réservé aux abonnés de NML.

Les traités et les conventions : Une entente ou un contrat en bonne et due forme entre au moins deux nations ou souverains qui est signé et ratifié officiellement par le pouvoir suprême de chaque État. Il existe plusieurs types de traités – des traités qui réglementent le commerce, qui établissent des frontières territoriales, qui créent des alliances ou qui déclarent la paix. Des douzaines de ces traités touchant directement ou indirectement le Canada ont été numérisés, depuis le traité de paix entre la France et les indigènes du Canada en 1666 et le traité d'Utrecht en 1713 jusqu'aux ententes concernant la dispute au sujet de la frontière de l'Alaska dans les années 1890. L’accès est réservé aux abonnés de NML.

Haut de la page



Les projets spéciaux

Canadiana.org offre un accès libre sur NML aux projets spéciaux. Développés par Canadiana.org, ces collections spéciales numérisées incluent :

  • Les débats reconstitués
  • Les anciens gouverneurs généraux du Canada
  • La Compagnie de la Baie d’Hudson
  • Les Relations des Jésuites

Les débats reconstitués

En collaboration avec la Bibliothèque du Parlement (2005-2006), Canadiana.org a ajouté les Débats reconstitués de la Chambre des communes (1867-1870) et les Débats reconstitués du Sénat (1867-1871) dans la partie ouverte de la collection. Aucun compte rendu officiel des Débats n’a été publié durant les premières années du Parlement canadien. Ils n’ont été consignés qu’officieusement dans certains journaux comme le Globe de Toronto et les Times d’Ottawa. La Bibliothèque du Parlement a procédé à la révision de ces débats officieux et les a publiés en volumes couramment désignés sous le titre de Débats reconstitués. L’accès à cette collection est libre sur NML.

Les anciens gouverneurs généraux du Canada

Afin de rendre hommage à notre présidente d’honneur, Son Excellence la très honorable Adrienne Clarkson, gouverneure générale du Canada (1999-2005), Canadiana.org a créée, après consultation avec le bureau de la gouverneure générale en 2002, une collection numérique de 60 titres portant essentiellement sur la vie des anciens gouverneurs généraux du Canada. L’accès à cette collection est libre sur NML.

La Compagnie de la Baie d'Hudson

En 1999, Canadiana.org a établi un partenariat avec la Compagnie de la Baie d’Hudson dans le but de mettre en ligne cent soixante titres, soit 20,000 pages, qui racontent en détail la riche histoire de la Compagnie de la Baie d’Hudson (CBH), l’une des plus anciennes compagnies encore en activité au monde. En 1670, le roi Charles II a accordé une charte à la Compagnie des aventuriers d'Angleterre qui trafiquait dans la région de la Baie d'Hudson. Simple entreprise de commerce de fourrures à ses débuts, la CBR est, par la suite, devenue une compagnie de commerce et d'exploration. À une certaine époque, la CBH contrôlait tout le territoire du nord de l'Ontario et du Québec, le Manitoba, la Saskatchewan, le sud de l'Alberta et la majeure partie des Territoires du Nord-Ouest. Aujourd'hui encore, la CBH demeure l’un des principaux détaillants. L’accès à cette collection est libre sur NML.

Les Relations des Jésuites

Les Relations des Jésuites forment une collection de 73 volumes comptant 22,500 pages et publiés dans leur version originale italienne, latine et française, avec commentaires et traduction anglaise par Reuben Thwaites (1850-1913). La majeure partie des Relations sont des rapports annuels rédigés entre 1632 et 1678 par les missionnaires Jésuites en Nouvelle-France à l’intention de leurs supérieurs en France. À travers leurs Relations, les Jésuites décrivent méticuleusement la vie dans la colonie durant le régime français au Canada. En 1999, Canadiana.org a travaillé de concert avec Bibliothèque et Archives Canada afin de créer cette collection numérique. L’accès à cette collection est libre sur NML.



Haut de la page